Epidémiologie et facteurs de risque

La prévalence de l’obésité chez les enfants et adolescents


 

Avant 1990

1990-1999

2000-2006

 

 

Avant 1990

1990-1999

2000-2006

 

 

Les facteurs de risque de l’obésité


L’augmentation de la prévalence de l’obésité est probablement corrélée à l’évolution des modes de vie (notamment à celle des habitudes alimentaires), mais aussi à l’augmentation de la sédentarité. De nombreuses études ont montré une association entre le temps passé à des activités sédentaires (télévision, jeux vidéo…) et le risque d’obésité chez l’enfant. En terme de prévention de l’obésité chez l’enfant et l’adolescent, il est donc important d’essayer d’agir sur la réduction de la sédentarité au profit d’une dépense physique régulière, en complément d’une alimentation basée sur les repères de consommation du PNNS : Programme National Nutrition Santé.

Par ailleurs, les difficultés liées à la prise en charge d’une obésité déjà constituée font de la prévention de l’obésité un enjeu pour tous. Les mesures de lutte contre l’obésité relèvent de la prévention primaire par des actions sur l’environnement et l’éducation, de la prévention secondaire avec le suivi de la corpulence et le dépistage des enfants en surpoids et de la prévention tertiaire par la prise en charge des enfants en surpoids ou obèses. Seules des actions pertinentes, cohérentes et menées de manière coordonnée, peuvent permettre d’interrompre l’augmentation de la prévalence du surpoids et de l’obésité.

Pour y parvenir, les actions de prévention nécessitent d’associer en même temps tous les partenaires impliqués : la famille, les collectivités, les systèmes de santé, les pouvoirs publics (santé, éducation nationale, jeunesse et sport, agriculture, environnement) mais aussi les acteurs économiques, les industriels, les consommateurs, les urbanistes. Dans ce contexte, le PNNS a créé de nombreux outils afin de ce donner les moyens d’atteindre son objectif nutritionnel « interrompre la prévalence de l’obésité chez l’enfant ».

Les conséquences de l’obésité chez l’enfant sur la santé


A court terme, l’obésité peut avoir des conséquences orthopédiques, un retentissement respiratoire, provoquer une augmentation de la pression artérielle et des anomalies des lipides sanguins (notamment hypertriglycéridémie et diminution de l’HDL cholestérol). Une hyperinsulinémie est fréquente et des cas de diabète de type 2, ainsi que les lésions artérielles précoces, ont également été décrits chez des adolescents présentant une obésité sévère.

L’obésité apparue durant l’enfance est associée à une surmortalité chez l’adulte, principalement d’origine cardiovasculaire.

Pour en savoir plus :


Sites Internet :

Documents PNNS à télécharger :